UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2007

clin d'oeil à Pierrefixe

2ef05bd69486a52531f83b2bde45f5a4.jpg

 

Je l'ai aimé cette pierre que je t'ai vu une semaine

durant

travailler, toucher,mordre...

sans doute était-ce ma pierre

l'espace de ce moment

où la connaissance

avait su autant me troubler

94d59c03e119473d1287239e33623781.jpg

 

je l'ai regardée

à m'user le regard

à réparer ma propre blessure

pour ce moment je te remercie

christian pierrefixe dit Duroc

ça ne s'invente pas

 

19:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

23/08/2007

Au coeur de la vie

ecc295b259bea5b788fce30ffb07dcd2.jpg

 

Au coeur de ma vie

On torture même les coquelicots

Il n’y a pas de raison

A l’effroi

Ni au désespoir

Et pourtant

Chaque herbe saigne

Et pleure en cachette

C’est fou le bruit

Que fait le silence

Du non dit

J’aimerais tant aimer

Comme une fleur se penche

Sur ton épaule

Sourire

Comme un enfant

Qui ne doute pas

Avoir les doigts

Au bout des mains

Pour te serrer dans mes bras

Avoir les bras

Au bout du cœur

Pour te dire

Je t’aime

 

20:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

05/08/2007

ça Respire

44f1bfd3feee30e8ac6318350d0a9673.jpg

15:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

15/07/2007

Volets Clos

a33824cb13b54d0f55674420ee7b4f3e.jpg

20:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

10/07/2007

Se cacher sous les draps

Commente les talus d’herbes folles
La main qui se grise à se mêler à la terre
A en pleurer
Une vague nostalgie d’un ciel partout
Au dessus des têtes
Défaites
Un roman où je suis ailleurs
Comme griffé
Par le soleil levant
Les mots que je n’ai pu t’écrire
Coulée d’injustice
Nausée d’un réveil éclairé
Consistance à peine écrite
De partages évanouis
A l’aube de l’insomnie
Je réveille mes rêves de pierre
Comme un amant
Ses pales certitudes
Je ne suis qu’un homme
e9ae128045d2b71f9c68ce32a1ee84fa.jpg

16:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

09/07/2007

Passage

 

 

4fadb961c5063ca24bfde9b5ff097f54.jpg

Un rien parfois         

Fait obstacle à l’éclosion

De la parole

Il y a des paresses inexplicables

Des oublis fertiles

Qui opacifient le front des hommes

Le coma des mots

Comme associé au coma des pierres

Dure encore

Et ne nous surprend plus

Dépouille

De la souffrance

Nous savons tous

Qu’un jour

Il y a réveil

 

Une herbe dans le cœur

 

 

Devant jour

 

512fa7111cd15c18ec5cd0dd7edeba51.jpg

 

22:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

08/07/2007

Contours

 
40d274009ba56cb19683ca0b0cd6ea10.jpg

 

Redessiner

mes contours

d'île

et réapprendre la parole

juste pour

dire

je t'aime

07:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

24/06/2007

Histoire de Coeur

96e41485ed829febd568b67d4d8a94ab.jpg

 

Je palpite

Dans la respiration

De la terre

Cette faille

Sans retenue

Qui plonge

Vers l’insondable

J’ai comme des bras

Accrochés à mon cou

Obsession de lianes

Sans fin rugueuses

Qui poursuivent

Le sourire

Gorgée d’ombre

Qui me rappelle

Au découpage

Des regards

Un poignard

Strié de rêves

Etincelant

Comme l’abîme

Qui libère

La sève emplit

Mon cœur

Et dilate les souvenirs

Je suis sculpté

De ces déboires

J’ai ré ouvert

Les paupières

De la terre

 

 

 

3d0b6156d1ead9092c7bf0c4cd1a031d.jpg

 

09:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

09/06/2007

Clin d'Oeil

 

c'est comme s'écorcher

aux fleurs

pour

un regard

partagé

avec soi-même854a40a1a09965bd1a21f50bf37407ee.jpgf5147aaab9ad0dfe29e6faf1039a7780.jpg

avoir

la

 force

de

tout

voir

                                      

 

 

22:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

VAGUE COQUELICOT

 

 

88e068f516a7c97c8728a9aa855e4e62.jpg

12:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

07/05/2007

Là-bas

Là-bas

Je t’écris

Du repli des vagues

Du regard transparent

des écumes

Immobile respirant

Une chaleur d’étouffe

Remplit les creux de mer

Une pierre au cœur

Réanime la rondeur des mots

Le souffle moite des anciens

Comme une histoire

Reconquise

La caresse des mots

Cette main amicale

Qui soutient l’échine

Un sourire en arrière

Pour ne rien effacer

Juste pour sourire

Ne pas être seul

Suspendu au silence

Absent à soi-même

Juste écouter

Le fracas

De la mort

Cet impossible malentendu

Qui soutient le vivant

Le cri muet du vent

Les yeux  parlent

A voix mi-close

 

17:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

18/04/2007

Terre

medium_Photo_riou_079.3.jpg

17:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

09/04/2007

NI DIEU, NI...

 

medium_quartz_-_2_copier.jpgmedium_quartz_-_1_copier.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visite détaillée

Des replis d’horizon

Des morsures de nos nuits

Pourquoi ne pas avouer

Notre esclavage

Funambule

Des regards tendus

Entre deux cœurs

Nous cherchons

La chute

A chaque sourire

A chaque rosée figée

Notre regard ne nous appartient

Plus

Nous nous modelons

Au plaisir de l’autre

Qui ne sait même pas

D’où nous venons

D’où nous puisons notre terre

Parcelles d’histoires

Inventées

Vertige transi

D’une vaine sérénité

Nous nous appartenons

Que si rarement

Les outils mal aiguisés

De notre propre leurre

Nous transportent

Vers d’illusoires certitudes

J’ai abandonné ton rivage

Pour me ressourcer à

L’étrave du minéral

Rien n’est plus beau

Que les vagues de ton cœur

Quand brille le cristal

 

Nous ne demandons pas à vivre

Nous vivons

 

medium_quartz_-_3_copier.jpg

 

16:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

19/03/2007

Tout Change

medium_PICT0212.JPG
Le temps décale le temps

 

Je pousse de la terre

 

Mes pieds sont des racines

 

Mon regard me dissimule aux hommes

 

Et pourtant j’apprends tout d’eux

 

Je me croise parfois

 

Comme un étranger

 

Esquissant un sourire

 

Qui fait pleurer les pierres

 

Et crier le vent

 

Je sais la violence

 

Qu’il me faut contenir

 

Alors je regarde la mer

 

Vraiment

 

Longuement

 

Comme si je n’attendais personne

 

Comme si je pouvais me perdre sur l’horizon

 

Comme si j’avais un compte à régler

 

Avec elle

 

Je ne sais plus si je l’aime encore

 

Elle me fait peur

 

Comme les hommes

 

Comme moi

 

Et pourtant je l’ai aimée

 

Dans son intimité

 

Presque totale

 

Presque corporelle

 

Sensuelle

 

Je ne la reconnais pas

 

Elle ne me reconnaît pas

 

Nous avons pourtant

 

Les mêmes cicatrices brûlantes

 

La même nudité

 

Les mêmes écumes frémissantes

 

Du coup

 

Je me demande qui a changé

 

Sans vraiment me le demander

 

Juste pour passer du

 

Temps

 

A

 

Regarder

 

La

 

Mer

 

Et

 

Rire

 

 

Rien ne change

 

Tout change

 

 

 

 

21:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

07/03/2007

Tel Qu'Il Est

medium_PICT0125.jpg
Tel qu’il est                              J’ai croisé

 

Je lui ressemble                       La rondeur de l’absence

 

Un semblable                            à l’adresse

 

Invraisemblable                        Invivable invisible

 

Carapace de                              Du Sujet

 

Différences                              Flagrances

 

En toute indifférence               D’un revers de danse

 

Comme un jeu                           J’ai atteint le peu

 

De miroirs                                Dans le dévidoir

 

Où le feu                                  De nos servitudes

 

S’apparente                              Certitudes

 

Au murmure                              De nos écorchures

 

Tel qu’il est                               Le tranchant

 

Je lui susurre                            De la main

 

Partager est un jeu                   Nous a séparé

 

Où chacun se reconnaît             Des idoles

 

Sans similitude                          Il nous reste un cri écrit absent

 

Dans l’incomplet                        Sur la lèvre fendu

 

De ses attitudes                       Une blessure

 

L’acte parlant                            Sans cicatrice

 

Des vicissitudes                        Qui roule

 

De l’histoire                              Au cyclone de tes yeux

 

N’est qu’un sang                         Perle d’intime

 

Mêlé                                          Courage

 

A ses lèvres                               De se

 

Tel qu’il est                                Regarder

 

Un regard qui se perd                Dans la nudité

 

Une main qui se lève                   Des mots

 

Une parole qui se terre              Le chant perdu

 

Deux sourires qui se mêlent       Du pain

 

Tel qu’il est                                Sur la table

 

Ni différent                               En

 

Ni semblable                              Partage

 

Je l’aime

 

 

 

 

18:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

11/02/2007

Peintures de KLA

Nombreuses peintures de KLA dans l'album "Chevêtres"

21:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Naissance

medium_100_0994.JPG

 

Infimes traces

 

D’intime

 

Qui se déploient

 

En souvenirs

 

De peau

 

J’ai hérité

 

D’une mémoire

 

Tribale

 

A l’étincelle du silex

 

Je reconnais

 

Les soupirs

 

De tes émois

 

Sauvages

 

Les frissonnements des paumes

 

Je découvre même

 

Comme entre deux roches

 

Le frottement du silence

 

Dans l’écrin de soie

 

Du sensuel

 

 

C’est d’une

 

Femme

 

Que vient le feu

 

 

   

 

21:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

08/02/2007

Suture de l'amitié

medium_100_0991.JPG

à KLA (peinture)

 

J’écris à la suture

 

Illicite

 

De nos mémoires

 

Au tranchant

 

De la peau des maux

 

Le galbe des seins

 

Trace perceptible

 

En vie

 

Parcelle de regards séparés

 

Comme si nous devions

 

Nous quitter

 

Pour nous retrouver

 

 

20:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

27/01/2007

Le squelette des mots

medium_GLP-P0004-0010-02.jpg

Il m’a fallu de cette patience

Lorsqu’on regarde le soir tomber sur l’échancrure du jour

Sans bouger sans presque respirer

Nullement contemplatif…juste prétentieux

Comme quand on se dissout au loin

Et que l’on croit enfin qu’à ce qu’on ne voit pas

De façon insignifiante indécente

Comme s’il fallait faire silence

Pour voir le beau se confondre

Notre vérité nous sourire

Où nous tapoter sur le cœur

Comme un alignement de Moais

Une lueur rectiligne nous traverse

Et nous lie

Au totem de l’éternel

Il m’a fallu recomposer

Avec la matrice originelle de la terre

Cette trame solide

Authentique échine des sentiments

Qui nous parle, nous scarifie

Avec les mots d’avant les mots

Cette primitive caresse charnelle

Qui polit

Le squelette de nos émotions

Engorge nos veines vierges

De vertus animales

J’ai touché le rêche l’impalpable

L’indistinct l’innomé

L’incomplet

Les traces creuses des ombres

Les aspérités rugueuses de la joie

Déchiré le continu des rivages

Enseveli la plénitude de l’unique

J’ai imaginé des sculptures de pierre

Epousant ma chair

Un dialogue viscéral

Où les sons sont insondables

Une épaisseur de silence

Magnétique volatile transpirant

Où les mains parlent

Un doigt pressé

Sur le polissage

Sensuel du galet

De tes lèvres

Au ciseau tranchant

Du partage des membres

Il est des jouissances patientes

Qui délivrent du désir

 

Je sais maintenant pourquoi

Aimer ne suffit pas

medium_Tew001_700.jpg

 

11:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

20/01/2007

L'Homme primitif

 

medium_pahin0867.jpg

 

dessin sans titre, sans commentaire adressé sous forme de carte de voeux par Bernard PAHIN, un sacré monsieur

17:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)