UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/05/2017

Humeur

Capture d’écran 2017-04-19 à 08.49.45.png

photo-texte JLG

 

Au matin lisse de mes insomnies

j'ai besoin de mes jours pour réparer mes nuits

même si je croise

je devine

en mémoire

toutes les douleurs du bonheur

ces moments au-delà des heures

dans la turgescence anévrismale

de tous les possibles

de toutes mes déchirures

de toutes mes écritures

résonnent en aurores boréales

le temps d'un souffle

de mort

la mort ne fait pas de cadeau

même si c'est dire à peu de frais

comme

il est difficile de vivre

je fais un burn out des larmes en tension

de ces quarante ans d'appels au secours

qui ont puisé, épuisé

ravivé

je ne sais plus mon reste d'humanité

d'animalité

J'ai le coeur ridé

des vociférations silencieuses de ma cruauté

Se bonifier reste un impossible végétal

où je ne me reconnais plus

je te tends la main

comme on tend un flambeau

qui en nous quittant

éteint la braise insoumise

des souvenirs

morsure répétée

de l'inutile utilité

du soir

 

 

14:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

"J'ai le coeur ridé", merveilleuse petite phrase qui raconte les strates de la terre et de l'eau, leur force de passage, leurs traces puissantes et vivantes au delà de "l'inutile utilité". Quelle âme ont ce coeur et ce texte !

Écrit par : Ile Eniger | 12/05/2017

Tu sais, je ne sais pas très bien dire ce qui me touche ou m'émeut mais "J'ai tenté d'aimer et la lumière qui va avec." et bien d'autres choses font mouche à mon coeur...la magie du coeur, des mots, la tienne que j'aime.

Écrit par : GASTECELLE | 13/05/2017

Les commentaires sont fermés.