UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2013

Il...

P1130770.JPG

 

 

La marée dessèche

La couverture de mes yeux

Je n’y vois plus

Que le calme trompeur du silence

Un silence de mort naissante

De ceux qui apaisent le tumulte

Des angoisses répétées de l’enfance

J’ai accumulé  dans mes poches percées

Plus de galets que de souvenirs

Chacun a sa vérité, sa puissance, ses faiblesses

Ils se sont dispersés lors des grandes marées

Certains ont passé la barrière de corail

Pour se perdre sur la plage

Pour que ma main les saisisse les caresse

Avec la certitude de l’importance du geste

Avec la ferveur des lendemains sans lendemain

Qui nous parlent avec les vrais  mots du cœur

Chapelet de petites pierres

Qui ressemble à ma vie

Chapelet  de rêves ancrés dans le sable

Comme les mots de ma bouche à ton oreille

Ne rien dire d’essentiel

Que la vérité de nos rencontres

Dans le fracas de l’absence




Commentaires

Un très beau retour de silence. Merci à mars de nous offrir ces mots
jms

Écrit par : jms | 03/06/2013

Merci JMS, le silence en dit parfois plus long que les mots quand il s'accompagne de la danse des étoiles.
Amitiés
jlg

Écrit par : JL GASTECELLE | 03/06/2013

Je suis très heureux plus qu'heureux trouver ce site . Je voulais à vous remercier pour votre pour ceux time à cause de cette fantastique lire! J'ai vraiment apprécié chaque peu et i ont également vous économisé pour fav à consulter Informations dans votre blog .

Écrit par : Deangelo | 10/07/2013

Les commentaires sont fermés.