UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2019

Ce n'était pas un Bon Jour pour mourrir.

img984.jpg

 

 

 

 

 

 

img983.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

img996.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                   

            

 

 

 

 

 

 

 (Photos JLG désert Algérien 1982)

 

 Trace aveugle

Trace absente de ton départ

              qui déplie sur ma peau le sillon invisible

              de tes pleurs

              de tes peurs

                            Absence ardente consumée aux lèvres

                                      exsangues de souvenirs transparents

L'air est un parent qui ne se dément pas

palpable comme tes mains noueuses

accrochées à mon flanc

              Trace invisible de ton absence

              Trace illisible de ma présence

Tu laisses ton enfant, comme on se défait de son adolescence

Avec douleur

avec ce rire qui n'appartient qu'à toi

                                      Rire ciselé dans la chair abandonnée

                                      de tes vingt ans

Mémoire factice

Mémoire d'un matin sans réveil

                                Plage de rêves inachevés

                                Chevêtres incompris de ma démence

bouts de ficelle

timbres arrachés d'une lettre

quelques punaises rouillées

un coquillage usé

une pierre

un confiturier trop multicolore

devant de lettre de Fougères de 1952

Une odeur d'enfance toute en présence

quelques punaises dorées

une photo en barboteuse devant le Casino des Sables...

 

                          ...Toutes les choses essentielles de nos vies

                             Tous ces détails insignifiants qui prennent sens

                  Tout et Rien à la fois

                   Le mirage étoilé de nos vies

                    Nos vies, ta vie maman...