UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2006

Haïti

Farah Dessources

n'ira plus garder les chèvres

ni personne

elle est morte

un jour de fin de cyclone

elle avait 20 ans

 

medium_20021213_rose_n_b_0102.2.jpg

08:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

24/12/2006

J'écris

 

 

medium_jecris_tourbillon_-_1_copier.jpg

17:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

22/12/2006

Se taire

 

medium_15.jpg
Et pourtant

 

Je sais que je suis inutile

 

Au monde

 

Mais la vie écoute

 

La solitude longue

 

Des miroirs

 

Je me fais du bien

 

À vous

 

et ne retiens

 

Que la tendresse

 

 

Noël reconnaît-il

 

Les siens ?

 

Se terrer

 

Se taire

 

Et

 

Inventer

 

Le bonheur

 

 

 

18:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

10/12/2006

L'écrimoire

 

medium_main_-2_copier.jpg

 

Rien de plus

 

Que l’infime

 

Savoir que tu sais…

 

Parler du silence

 

Être inondé

 

De ton tremblement

 

J’ai inhalé

 

Les certitudes

 

De mes ancêtres

 

Et

 

Sacrifié

 

Aux tombeaux sans visage

 

Des revenants

 

Les écumes opaques

 

Livrées aux vents barbares

 

Sont le pouvoir

 

Des pauvres

 

Et des conteurs

 

Pour survivre

 

A l’insolence

 

Mes mains sont sculptées

 

Des souffrances

 

Inavouables de la race

 

Il y a dans ton absence

 

L’infirme présence

 

De l’intime

 

Une revanche

 

Inespérée

 

De plénitude

 

Comme si la plage

 

Se limitait

 

A son propre grain de folie

 

Et fécondait les étoiles

 

Dans un sursaut

 

Primitif de lucidité

 

Il en faut

 

Des regards

 

Pour enfanter le monde

 

S’en tenir

 

A l’impossible

 

 

 

 

20:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

06/12/2006

Appelduboutdeleau

mardi soir tard...

 

 

medium_couleuvre0820.jpg
Là, il y a dix minutes

 

Une coccinelle s’est posée sur mon cœur

 

Elle a mis des mots de sel et de cannelle

 

Sur ma peau

 

Ça disparaît  avec les larmes

 

Je n’ai pas tout compris

 

De son histoire

 

Qui m’a semblé être la mienne

 

Elle a tissé des racines au bout de mes mots

 

Jusqu’aux sables de Couleuvre

 

Des alluvions de mémoire épicée

 

C’était une coccinelle Créole

 

(A points rouges)

 

Qui m’a rappelé à ma nanni,

 

(Que je n’oublie pourtant jamais, mais là, elle était vraiment présente)

 

A ce pays du boutdelamer

 

Qui vibre dans chacune de mes respirations

 

Chacune de mes paroles

 

Ce pays de fougères et de vents

 

Ce pays de moiteur et de labeur

 

Ce pays qui est le mien, un peu (Rappelle tu me l’as donné Caso un soir de Rhum où nous étions frères…nous le sommes toujours).

 

Pour presque rien,

 

Une coccinelle de fin d’automne,

 

J’ai senti la terre me sourire

 

Et j’avais tes mains dans mes mains

 

Et j’étais assis avec toi à Bois Quarré

 

Sur la terrasse

 

Regardant la nuit

 

Noire et blanche

 

Sans un mot

 

Sans un silence

 

 

 

 

 

13:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

01/12/2006

Aparté

 

Merci pour vos 1599 visites (1400 uniques) ce mois de novembre

peu de commentaires mais une lecture, un survol peut-être

un quelque chose

du plaisir commun

Ma seule ambition est de déplier mes yeux, déplier vos yeux

ouvrir les paupières de la terre

pour s'y aprecevoir, s'y reconnaitre

peut-être s'y voir

et puis

éventuellement

partager le frottement

de l'émotion

jlg

07:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)