UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2009

Retard

img472.jpg
(Photo JLG 82-83)

Mémoire de terre et d’eau

Mémoire engloutie sans le savoir

dans le s’avoir limbique de nos émotions

Mes moires de mon enfance

La peau des pierres écorchées

Qui nous murmure à l’oreille

L’aube des rêves fécondés

Que nous ne ferons jamais

Les rives de nos sables qui infiltrent la mer

Pour  inventer des îles

Où ne vieillirons pas

Le soleil accroché au ciel

Comme dans un dessin d’enfant

Il est en haut à gauche

Mirage soutenant le temps

Imperturbablement

inéluctablement

Pour nous faire croire

Que nous avons grandi

Comme il le fallait

Les mots dans la bouche

Désir erroné masqué de se parler

Quand personne ne sait

Qui l’a construit

Qui nous construit

Et ces odeurs de terre

Familières et inconnues à la fois

Qui habillent nos pas incertains

Vers la fuite originelle

Rencontre  quotidienne

D’une image façonnée

Par mille regards échangés

Celle des matins de jasmin

encore transi par la nuit

quand à  la radio on commémore

la chute du mur de Berlin

je suis déjà en retard

je suis tout autant en avance…

en avance...avance...

 

 

16:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Mémoire, nous avons tous une méthode pour l'exprimer. Je l'ai fait autrement cette nuit, mais cela en est une forme. Trés beau duo entre texte et photo

Écrit par : lutin | 17/11/2009

Mémoire oubliée
traces indélébiles
de l'absence
représentation indisable
de notre existence
c'est chercher dans le sable
de nos fondations
le liant de notre hippocampe
amitiés
jlg

Écrit par : JLG | 21/11/2009

Les commentaires sont fermés.