UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2009

Il faut tout un monde pour élever un homme

FILE2424a- 1 - copie.JPG
(L'Indien photo JLG)

Pas de paroles

Pour délimiter l’espace

De la souffrance    écorce de peau sourde

Juste la chair pour éviter le déploiement

De la plainte sourde et muette

De cette déchirure exquise

Epis soulevés par le vent

Siroco chargé de la terre de nos ancêtres

Une perte indéfinissable et rebelle

Qui investit la nuit    redessine les rives du désert

Jouet perdu par l’alternance des marées

Espace le murmure souterrain

De notre inconscience à nous reconnaître

Force assourdissante du silence

Qui nous redéfinit comme humain

De cette humanité échappée  brûlée  renaissante

Croisement d’un regard échappé

Fantasme volatile de l’existence

Souffrir c’est ne pas mourir

C’est occuper le mirage exorbitant

Du palpable et de l’invisible

Saignée salvatrice du regard

Qui s’élève au dessus du tumulte

Tracer le sillon perdu du partage des hommes

Les mains écorchés par le travail gratifiant

Le pain sur la pierre redonne goût

Aux avancée du rêve comme deux silex

Frappés l’un contre l’autre

Etincelle de rupture illuminant la béance

Impalpable du désir

Se mêler aux caprices du vent

Survoler l’inviolable certitude

D’être en marge du monde

Pour le constituer pleinement

En partie réconcilié avec l’impossible

Redécouvrir le meilleur

A deux doigts du bonheur

Apprendre l’ivresse de la reconquête

Se posséder enfin

Ultime hommage identitaire

Où l’on refuse l’évitement

S’accepter dans son incomplétude

complètement

09:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Quelle beauté que ce visage de pierre ouvert sur le retournement du ciel !

"D’être en marge du monde
Pour le constituer pleinement
En partie réconcilié avec l’impossible"

Superbes paroles auxquelles j'adhère absolument.

Écrit par : ile | 03/08/2009

Merci Ile de ton acuité toujours encourageante (avec moi)
cette photo c'est le pic de Bure...hautement symbolique
puisqu'il possède d'immenses "paraboles" destinées à communiquer
avec l'espace...Il fut aussi le lieu d'un drame gravé dans ma mémoire.
je t'embrasse
Jean-luc

Écrit par : JLG | 12/08/2009

Les commentaires sont fermés.