UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2009

Tanezrouft

img633 - copie.JPG
( photo JLG )
histoire d'amitié
dispersée par les vents du désert
par les vents du levant
incompréhension pourtant si cinglante
que le temps ne fait rien à l'affaire
qu'il nous sépare toujours
de nous mêmes
histoire de sable
où nous avions pétri
le sourire large
du partage
le temps nous a trahi
ou bien n'avons-nous
pas su
nous mêmes échapper
à l'étreinte impudique
de notre stupide
insignifiance
modelée d'orgueil

18:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

19/11/2009

Ebauche

img590.jpg

J’ai enfanté le silence

Une voix de braise

Aux écorchures de sève

Pénètre insidieusement

Ma mémoire infantile

Sondant mon amnésie

Je me rapproche de moi

Je me souviens du rien

Qui modelait tout

Du tout qui m’appartenait

En rien

Hallucination du passé

Toujours présent

Je scarifie

Le squelette

De mes peurs

Dépassées

La vilaine balafre

Du manque

Se perpétue

A l’infime

D’un réveil

Répétitif

Contaminant

Le premier mot

Que mes lèvres

Ont porté

Assaillant

Vacillant

Etrange épreuve

De la tentation

D’exister

Le silence pour le dire

18:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

08/11/2009

Retard

img472.jpg
(Photo JLG 82-83)

Mémoire de terre et d’eau

Mémoire engloutie sans le savoir

dans le s’avoir limbique de nos émotions

Mes moires de mon enfance

La peau des pierres écorchées

Qui nous murmure à l’oreille

L’aube des rêves fécondés

Que nous ne ferons jamais

Les rives de nos sables qui infiltrent la mer

Pour  inventer des îles

Où ne vieillirons pas

Le soleil accroché au ciel

Comme dans un dessin d’enfant

Il est en haut à gauche

Mirage soutenant le temps

Imperturbablement

inéluctablement

Pour nous faire croire

Que nous avons grandi

Comme il le fallait

Les mots dans la bouche

Désir erroné masqué de se parler

Quand personne ne sait

Qui l’a construit

Qui nous construit

Et ces odeurs de terre

Familières et inconnues à la fois

Qui habillent nos pas incertains

Vers la fuite originelle

Rencontre  quotidienne

D’une image façonnée

Par mille regards échangés

Celle des matins de jasmin

encore transi par la nuit

quand à  la radio on commémore

la chute du mur de Berlin

je suis déjà en retard

je suis tout autant en avance…

en avance...avance...

 

 

16:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

01/11/2009

Tout ce qu'on se dit

FILE1759 - copie.JPG

Tout ce qu’on se dit

 

J’ai fini par céder aux injonctions répétées de ma fille, j’ai lu Marc Levy.

Certainement le désir insoupçonnable d’être un père à l’écoute, pas définitivement ringard.

Surtout ne pas couper ce lien fragile qui nous unit…

Cette fine toile d’araignée tissée par la rosée du matin qu’une goutte superflue met en péril.

Essayer de repeupler cette surdité de ton enfance

Cette amnésie essentielle – sans doute – pour pouvoir te permettre de t’éloigner de moi…

 

« Se pouvait-il que cette vie qui t’avait fait si mal ait préservé chez toi les rêves d’enfants que nos libertés ont étouffés ? »

 

Ce rêve d’horizon de folie

Cette mémoire oubliée

Où naissent les enfants

15:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)