UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2009

Replis d'horizons

P1090229 - copie.JPG

J’ai rêvé des replis d’horizons

Qui cachent si bien le soleil couchant

Et tous mes regrets d’infini

Quand je repousse cette ligne

Au firmament des étoiles de mer

(J’ai traversé la chine très vite

Pour ne pas engourdir mon sourire)

J’ai laissé mes yeux rencontrer la mer

Comme on aime une femme

A les plisser de douleur parfois

A les dilater aussi de partages

A froisser mon sourire

Des larmes des autres

J’ai troué mon cœur

Des mauvaises herbes

Qui ne meurent jamais

j’ai regardé les vagues répétitives

à en oublier la puissance sauvage

qui me nourrit chaque jour

du souffle amer des sirènes

du plancton échangé avec les baleines

je suis comme ces femmes de pêcheurs

qui regardent l’horizon

sans voir l’océan

parce qu’elles savent

que les reflets du soleil

ne sont que des cris d’amour oubliés

qu’elles n’ont pas eu le temps de leur dire

pas eu le temps d’entendre

mais elles savent

08:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

superbe ! voir sans voir replié en soi, entendre sans entendre, fermé en soi, il n'y a que les cris d'amour jusqu'à la racine de soi masquant l'extérieur

Écrit par : lutin | 23/09/2009

Un très grand merci lutin un peu mutin
Chaque racine a ses radicelles
amitié
jjl

Écrit par : JLG | 10/10/2009

Les commentaires sont fermés.