UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2009

En-vie de vivre

1.jpg
1.jpg

Je te retrouve grand père

Au bout de la jetée

A chaque incertitude

De mes pas dans le sable

A chaque extrasystole

D’un monde qui se désapprend et se renie

(Je  t’ai souvent cherché dans

La cabane de cantonniers

De la tour Eiffel où tu as passé

des nuits et des nuits……et qui n’existe plus

je suis même allé au pied de la statue de Joséphine

aux Antilles

où tu cuvais tes nuits blanches et noires de solitude)

A chaque mouvement irrégulier du vent

Dans chaque rafale de tes mots vibrants d’humanité

A chaque frémissement du silence caressant

Je te retrouve

Quand je me perds

Quand je ne me reconnais plus

Quand je ne retrouve de ma force passée

Que la gracile identité de l’homme qui glisse

Entre mes paupières exorbités

Vertige illicite de se savoir vivant

Palpitant de nacre salée

Je me retrouve en toi, je me cherche en toi

Qui n’es plus qu’une âme de coquillage

Je me retrouve au bout de la jetée

A tes côtés, t’apprenant à pêcher

L’orphie ou le tazard

En attente de clouer le soleil naissant

à nos yeux complices , familiers

en attente du temps qui reste

du temps volé innocemment

à tes mains de pétrisseur de pâte à pain

tu ne serais plus l’ouvrier à 36 centimes la baguette

qu’il te fallait travailler pendant seize heures

pour nourrir ta famille…

tu n’irais pas jusqu’à 65 ans attendre une retraite

qui t’a précipité immanquablement vers  la mort l’année suivante

nous irions nous enfiler deux ou trois « fillettes »

de mauvais vin d’Anjou  près de Saumur

en regardant la Loire creuser ses niches souterraines

de mystères et de tuf

et tu m’apprendrais encore

à avoir envie de vivre…

envie de te survivre…

grand-père

 

16:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

magnifique poème JL :)

Écrit par : if6 | 01/06/2009

Se retrouver au travers de ses anciens, c'est le plus bel hommage que l'on puisse leur rendre.

Ce texte chargé d'amour est superbe.

Écrit par : lutin | 08/06/2009

Merci lutin pour ta présence attentive et tendre
Merci if6 pour ton attention fidèle et ton amitié

Écrit par : JLG | 09/06/2009

Can't Add much more
But a small , shy trace
Here, exellent, touching, emotion
As always...Always...
Amitié

Écrit par : IsaBercée | 09/06/2009

un bol d'eau de vie

Écrit par : passante | 10/06/2009

Amitié à toutes deux de votre passage
amitié et émotion toujours
toujours et encore
Merci à vous
many thanks...

Écrit par : JLG | 10/06/2009

très beau texte... bel hommage... et superbe photo... qui accompagne parfaitement le propos...

Écrit par : Andrea Maldeste | 11/06/2009

Génépi
Larmes de sève
La magie blanche des armoises
Embaume "Les diables de Bessans"

A la Saint Vincent
L'aïeule savoyarde
Aura presque cent ans
Et deux guerres
En "contant" la sienne
Elle n'a écrit aucun poème
Mais sous sa coiffe
Elle abrite son ouvrage
Son visage froissé
Est la tranche d'un recueil
Dorée au miel de sapin
Entre les rides
Les pages en " vie à vie"
Joie et souffrance mises en apposition
Elle est regardante sur les mots
Le silence est parcheminé
Sur les raidillons de sa parole
Où germe son parfum d'altitude
Ce soir encore
Les absinthes de la Maurienne
Lavées dans le torrent
Scintillent au bord de l'Arc
Avant de sécher
Dans la main du vent
Lentement caressante
La tendresse bruie en amont
Sous un toucher d'effluves
Sacre l'étreinte imprononçable

Trois francs six sous de bonheur
Solde pour un siècle à l'épreuve
Une vie
L'oeuvre centenaire

A Robert, le 22 janvier 2009
Augusta a rejoint le ciel quelques jours plus tard...

MCT * LES OVOÏDES

Écrit par : Marie-Christine Touchemoulin | 25/06/2009

MCT touche le ciel
Merci de cette épilogue qui me touche aussi
Les belles histoires ne sont pas toutes écrites
certaines ne s'écriront jamais et c'est tant mieux
la trace du silence des ans est imperméable (j'allais dire impénétrable)
Amitiés

Amitiés à toi aussi Andrea pour ta fidélité réconfortante et la générosité de tes propos

Écrit par : JLG | 12/08/2009

Les commentaires sont fermés.