UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2009

S'avoir

FILE1492.JPG

Le vent déplie le temps

Et disperse ma logorrhée

Sans le savoir

Turgescence de mon immobilisme

Je m’épuise à écouter

L’inaudible du savoir     Savoir     S’avoir

Savoir l’inacceptable

Comme un cristal sous la glaise

Je devine l’arrogance

De ma plainte

Impalpable et dilatée

Un réveil charnel déplacé

Ectasie inviolable

D’une intimité

Qui s’expose

à ma connaissance

comme si je ne savais pas

mais qui ne sait

l’ultime caresse

sur une peau mal fardée

qui renie l’évidence

danse érotique ébauchée

presque plaisir de savoir

à voir

Ne pas vouloir savoir

Et pourtant s’avoir

S’avouer

L’inavouable

De la certitude

L ‘oppression du Réel

Ebrécher larmes fatales

Choisir un talus d’herbe fraîche

Pour en sourire

Encore et encore

Ne pas cesser l’écrit

S’accorder au futur

Des lunes rondes

Comme des ventres de femmes comblées

Et belles qui vous convoquent

Au voyage

 

08:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Je passe et je regarde et je lit..comme c'est beau..
J'ai fermer déffinitivement mon blog
Mais tu peu trouver une dernière trace à ce lien...
@ plus...bisous

http://pant.savarts.com/
lien chez sonia...

Écrit par : IsaBersée | 29/04/2009

Une réussite totale ce poème. Merci.

Écrit par : lutin | 01/05/2009

Merci à vous deux, lutin et Isa
Merci de cette fidèle fidélité
de ces mots tendus de tendresse
qui m'aident à écouter l'inaudible

Écrit par : JLG | 08/05/2009

Les commentaires sont fermés.