UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2008

Enfanter la terre

Marcus%20Claesson%20-%20under%20skin.jpg

J’ai tracé un sillon

Dans la terre fertile

De la paume de la main

A l’échancrure de mes souvenirs

Me rappeler l’homme

Que je suis, qui me précède

Troglodyte impatient

De mon retour

Il faut te résoudre à l’attente

J’enfanterai les reins de la terre

Par la force et le courage

De mon illégitimité

apprendre à regarder

la fourmi noire sur une terre noire

où la vague déferlante

engloutissant le marin

il n’est pas de bonheur aussi fugace

et fulgurant que cette terre

sous les ongles

matrice minérale

Aux larmes de feu

Volcan figé de mon désir

Je regarde mes mains

Elles sont vivantes

Et tendues vers toi

Comme celles d’un père

Qui se souvient

 

17:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

C’est du grave et de l’espérance, c’est aussi beau que la mort qui s’accepte sans remord, c’est le jardin qui se perpétue dans la graine au goût sauvage et amère…C’est quelque chose de garder le silence et c’en est une autre de ne rien entendre…
C’est beau, profond, tout ce que tu écris, ça me touche, je sais que je ne saisis qu’une infime parcelle, une miette de la terre que tu retournes…et même peut-être que je me trompe entièrement en te lisant…Mais c’est déjà ça…C’est ce que j’aime me dire : " c’est déjà ça "…Alors Merci…
…Je souris….
Amitiés JLG

Écrit par : & | 14/12/2008

Dans le limon de ma terre
comme un chercheur d'or
je tamise le terreau de mes souvenirs
je ne m'y retrouve pas toujours
mais une pépite d'émoi
est parfois au rendez-vous
j'écris pour l'émerveillement
de ces instants magiques et rares
tant mieux s'il y a partage
Amitiés &
JLG

Écrit par : JLG | 14/12/2008

Je découvre votre blog... j'aime beaucoup ce que vous faites... je m'y retrouve complètement...
Je vais continuer à vous lire... en remontant lentement le cours de vos archives...

Écrit par : Andrea Maldeste | 15/12/2008

"J'ai tracé un sillon/dans la terre fertile/de mon illégitimité/qui se souvient"
Quelle présence dans ces vers qui conduisent le poème dans son vivant !!!
Ile

Écrit par : Ile | 16/12/2008

Merci Andréa...je vous souhaite un agréable voyage
Amicalement
JLG

Écrit par : JLG | 18/12/2008

Ile, inutile de te remercier, c'est une évidence
Merci de tes Voeux que je te souhaite tout aussi affectueux et riches de lumière terrestre
J'espère rester tout autant présent...
je t'embrasse
JLG

Écrit par : JLG | 18/12/2008

Je crois que si je devais en retenir qu'un, ce serait celui là. Il est géant.

Écrit par : lutin | 25/12/2008

Les commentaires sont fermés.