UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2008

La passante

1746f61f3e8c5011ac6ea6904b02b8be.jpg

 

(Photo JLG)

 

Bonheur volatile

Du regard passant

Echeveau de mes rêves

Qui noie ce petit bonheur

Passons passante

Un vol étourdi

Vers un nulle part

Où tu t’affaires

Le sens de ta vie

Est dans ton cabas

Simple et attendrissant

Comme le sourire

Déjà déplié et offert

D’une passante

 

07:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

je connais cette rue :s mais où ?

il y a dans ce poème un mystère et un rêve qui me plaît- les passants, passantes déclenchent parfois comme ça nos rêveries : )

Écrit par : Idothée | 02/02/2008

C'est une petite rue de Bandol où l'on passe à peine le long de l'église....Merci à toi...pour le mystère.
jl

Écrit par : JLG | 05/02/2008

Les commentaires sont fermés.