UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2007

Briser le silence

8ce4678167d53f9785be1276d3bde0e7.jpg

J’ai les rides de ton regard

Dans ma voix

Grand-père

le couvre-feu des mots

l’écorchure de ton silence

je suis un détenu sur

le chemin escarpé de la vie

la porcelaine du désir

vibre au diapason

de mes émois

l’instant est inutile

donc sacré

je saigne à l’ombre des pierres

l’écorce de mon enfance

réveille tous les séismes

je m’éveille à la voix du large

et la pluie ne rince

pas mes zones d’ombres

que je revendique

il y a du feu dans mes mots

des pierres dans mes poings

j’écris définitivement sur les pierres

invisibles

du silence

et

il y a toujours

puisque tu le dis

puisque tu es là

« une fenêtre ouverte »

f738b6a844283c477fc1699f5b2fb8e0.jpg

 

12:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Quel mot dire pour briser ce silence
ne pas se mau-dire
juste poser ses yeux là et lire
ce très beau texte

Écrit par : if 6 | 22/10/2007

Merci If6 toujours fidéle et généreuse
toujours présente malgré mes turpitudes
j'aime ta présence et tes textes qui sont sincères
et purs...qui sont honnêtes et te représentent
dans ton authenticité, dans ta vérité...il y a tant d'intellos qui se prennent pour des donneurs de leçons...
Avec toi c'est l'échange et le partage.
Merci et Amitiés à toi

Écrit par : JLG | 23/10/2007

Tant d'intellos qui donnent des leçons, oui il y en a un max, mais qu'est ce que ça peut - faire?"je cherche qque chose, je ne sais quels chemins
sont les plus favorables, je les emprunte tous , tour à tour ou simultanément...."(c'est Bobin qui dit cela)
nous sommes pluriels,je et les autres imbriqués avec ce même fonds de desespoir qui nous lie et de grands passages de lumière dans un ciel brassé de fleurs sauvages
mais tu sais tt cela
j'aime beaucoup ce que tu écris depuis ton 1er texte lu sur cette traversée, cet exil de la terre natale, j'aime aussi quand tu parles de ton grand-père et de ton père , de ce silence inextricable dans lequel nous sommes quand il s'agit de parler "vrai", de cette peur d'aller vers et de ces ruptures qui nous font si mal,
et surtout de cette "obligation" qui nous est faitede devoir
"accepter" tout cela,de ne rien y changer de subir ces violences quotidiennes sans mot dire, d'être conforme en somme, c'est ce qui nous est demandé,
mais il y a mille façons de bousculer tout cela, et l'écriture en est un.
Accepter ces différences et ces écarts sans renoncer à rien, mettre de la distance entre soi et le monde tout en restant dans le monde Etc...
Limiter la douleur, elle fait chier la douleur!
Merci aussi à toi,
et @+

Écrit par : if 6 | 23/10/2007

le tourangeau te dit bonjour
mes parents : claude et mauricette
encore des points communs !!!!
:-)
bonne journée

oui ici en Provence parfois, me manque la Loire
ou du moins un grand fleuve, même si la Durance est belle avec ses gros galets

Écrit par : frenchpeterpan | 23/10/2007

Merci à toi if6 et rassure toi je n'ai rien contre les intellos, il y en a qui me dérangent mais si peu par rapport à l'injustice et puis c'est certainement pour m'en défendre un peu compte tenu du nombres d'années de formation invraisemblables que j'ai fait...

oui FPP beaucoup de sensibilités communes je crois...je suis aussi maintenant aux portes de la provence où le Buech se jette dans la durance...Merci d'être là

Écrit par : JLG | 23/10/2007

Les commentaires sont fermés.