UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2006

"Discrètement heureux" à Patrick CHAMOISEAU

medium_nor_5815.jpg

 

Je te reconnais

 

Dans

 

L’insistance  noire

 

Du

 

Silence

 

J’ai posé mes mains mouillées

 

Sur

 

L’eau de tes

 

Yeux

 

Confondu les mots

 

Aux cercles éclairés

 

De ton sourire

 

Accepté ta présence

 

Comme les cris du vent

 

Sur la peau

 

Mon regard est tanné

 

Par les jours

 

Qui épuisent

 

Le repos

 

J’ai voulu te donner

 

Ce que je n’ai pas

 

Un peu de présence

 

Inutile

 

Dans la paume de la main

 

Comme ma peau blanche

 

Sur le grain noir

 

De ton encolure musquée

 

Il est des regards

 

Qui ne s’inventent pas

 

Des silences

 

Qui déchirent

 

Le corps et l’espace

 

Comme les vibrations

 

Du tambour « bélé »

 

J’ai écouté tes mots

 

Métisses

 

Réanimer

 

L’envie de vivre

 

« Discrètement heureux »

 

 

 

 

13:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Hommage à celui qui est né grillon (presque griot).

Désolé, je la ramène avec un calembour vaseux juste pour essayer de jouer les initiés. Il se trouve par le plus grand des hasards (vive la bibliothèque municipale) que j'ai lu récemment un petit ouvrage intitulé "Antan d'enfance" :-)

Écrit par : PP | 25/11/2006

Pas de honte à partager
quelques mots
et surtout pas sur Chamoiseau...
Le "discrètement heureux" sort d'un conte aussi
(Elmire des sept bonheurs")...donc pour enfants, joueurs
zé autres...prêts à écouter...
Merci de votre passage... Antanlontan
jlg

Écrit par : JLG | 25/11/2006

Les commentaires sont fermés.