UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2006

Trace

J’ai voulu
Pénétrer                                                                                                                                                       La trace
De la souffrance
Des corps
Le silence écarté
De la chair
Cet oubli
Inconscient
De notre
Opacité


 

J’ai effacé les ombres des pierres
J’ai essuyé les larmes de nos nuits


La terre de tes seins
Hait la langue


Mon regard minéral
Souligne la fente des corps


A chair de peau
L’air se presse à ma bouche


L’érosion de la chair
Ride nos sourires


Je n’ai lu aucun livre
Ou presque


Immense l’illusion de
Notre humanité


Sauvage le regard que je
Porte
Sur nos traces
Absente
La mélancolie
Du réel
Des chairs
Qui nous mentent


Juste un désir
De corps en mouvement
Comme une trace refoulée
De notre
Mémoire
Faillante


Même les Traces vieillissent et épuisent la souffrance

 

17:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Comme une musique...
...de l'essentiel.

Écrit par : S. | 22/04/2006

l'amour nous consumme!

Écrit par : if6was | 28/04/2006

Les commentaires sont fermés.