UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2006

RENCONTRE (ORIGINELLE) ORIGINALE

medium_rencontre_140791.jpg
...
medium_rencontre0790bis.jpg

Le désir,
A la craie noire
S’est archivé
Sur l’ardoise
De nos mémoires.
Les mots s’absentent
De ma phrase
De ses bévues
J’ai bâillonné
      La résurgence acide de ton sourire
Pour rejoindre
D’argile et de perles  Les épaules nues
De ton silence.
Chiffonné les mots Expirant
      De la naissance de l’aube
Miroir de faille
     Transpirante  Fragmenté
     Modelé Désolé
Avec la terre et les mains jointes tu attends le retour
Des eaux sidérales
De tes premières angoisses
Dans l’argile
De tes premiers soupirs
         Macle de ton silence insoupçonnable
Les mains cristallines
Ont sculpté
Ton cri. 
Tu sais en ta naissance
         Eviter l’origine  Le corps de la lune
Baigne les prières
La trace des serpentines asthmatiques
         Habite ton regard des insomnies orphelines.

Les rayures du soleil  Là,
        Apprivoisent ton cri dans un pli de la nuit
Tu es en ton marbre figé  Les mots se froissent
Bouillonnant de la
Parole des hommes
Et font écho de la suie.
Il y a du feu dans les pierres
Il y a du vent dans les pierres,
Il y a comme un trait incertain
Comme un souffle d’empreint
Qui justifie de vivre Qui accepte de suivre.

22:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

J'ai peur de ne pouvoir commenter, à moins de continuer.
Sourire nocturne.

Écrit par : S. | 15/02/2006

c'est beau mais il faut avoir de grands yeux pour lire cela! ou alors de grosses lunettes et moi j'ai rien de tout ça! mais où êtes vous donc passé?

Écrit par : if6was9 | 17/02/2006

Ben j'ai un boulot que Paracelse porte en quinte essence
et dont l'alchimie me conduit à l'écriture...de temps en temps seulement....Pour la taille, désolé...je fais tout en petit et mignon en ce moment...je suis un a-tipi-que.
Et je suis là!

Écrit par : JLG | 17/02/2006

Superbe texte. "Il y a du feu dans les pierres, il y a du vent dans les pierres", ces deux phrases sont magiques.
Merci JLG.

Écrit par : Ile | 20/02/2006

La beauté rencontre toujours ceux qui l'épousent, assurent sa continuité.
Hé, Fraternité.

Écrit par : blog-trotter | 21/02/2006

ce que tu ecris est tres tres beau, continue..........

Écrit par : if6was | 22/02/2006

Ce dernier texte est à quatre mains
résultat des chevêtres et dédales de deux écritures
résultat des émois croisés plurielS
Merci
jl

Écrit par : JLG | 22/02/2006

émois croisés pluriel...? huummm on aimerait bien y etre aussi? amicalement à toi.

Écrit par : if6was | 22/02/2006

if6was7 ?
Amicalement

Écrit par : JLG | 24/02/2006

Les commentaires sont fermés.