UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2010

Dommages collatéraux

LGIM0045 - copie.JPG
(photo jlg)

Je cotise à la sécurité sociale

Les fleurs de pissenlits

Envahissent le jardin

Je n’ai encore jamais pensé

A la retraite

Il y a un débat dérisoire

Sur la psychanalyse

Si chacun ne se remet pas en question

Faut-il là encore

Brûler les innocents

Dommages collatéraux

 

Je n’ai pas le moral

Je viens de faire des courses

Au Casino du coin

J’aime bien piquer deux trois trucs

Insignifiants

Je pense à ceux

Qui ne mangent pas

Je pense aux spéculateurs

Dommages collatéraux

 

J’ai acheté Arthur en livre de poche

Je n’aime pas les missels

Je n’aime pas l’argent

Ça ne contribue

Certainement pas au bonheur

Je suis piégé

Je ne choisis plus rien

Ni ce que je mange

Ni ce que j’écoute

Ni ce que je vois

Ni tout à fait ce que je pense

Juste les mots pour l’écrire

Dommages collatéraux

 

La montagne mord le ciel

Et se confond avec les brumes

Des paumes de mes mains dans la terre

Là je vis vraiment

Entrailles contre entailles

Sans courber l’échine

Dans un soleil absent

Qui me fait mal

Là où je sais exister

Commentaires

bonjour JLG, très touchant ce texte, une vie ordinaire dans un monde ordinaire où chacun pense à sa retraite, et à tout ce qui nous envahit un peu plus chaque jour
Bien à toi JL bonne semaine:)

Écrit par : if6 | 31/05/2010

Toujours assuré, rassuré de te lire
une amitié ordinaire et rare
jlg

Écrit par : JLGastecelle | 15/09/2010

Les commentaires sont fermés.