UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2010

Immuable

IMG_1688a - 1 - copie.JPG
(Photo JLG)

C’est comme un matin

Aveuglé de silence

Rien ne bouge

Rien ne frémit

Pas même mes lèvres

Crevassées et gercées

Par l’absence

 

Je t’écris un sourire

Dessiné par la peur

Cousu des cicatrices

Alignés de la vie

Rien ne bouge

Rien ne frémit

 

Douleur inutile

Raturée  de vos faiblesses

Malveillantes

Cesser de chercher

Reconnaissance

Rien ne bouge

rien ne frémit

 

Solitaire et nu

Mon regard me trahit

Comme il vous trahit

Je ne suis qu’un cri

Désarticulé né des

Faveurs de l’océan

Rien ne bouge

 Rien ne frémit

 

Je m’exhibe insolent

Pour mieux cacher

La peine qui m’étrangle

Celle d’un matin inutile

Main dans la main

à espérer le monde

Rien ne bouge

Rien ne frémit

 

Je m’inconscience

A soulever les vagues

Je m’impuissance

A me révéler

Humain

 

Rien ne bouge

Rien ne frémit

                       

 

11:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Je m'inconscience
je m'impuissance

créer ses propres verbes, j'aime.

Écrit par : lutin | 19/02/2010

Les commentaires sont fermés.