UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2008

Ni plus, Ni moins

32498876_p.jpg

La pierre se fend

A cœur ouvert

Laissant échapper

Deux mains tendues

Frêles et frémissantes

Rappel des césures

De nos vies impalpables

La force se décline

En émotions sans larme

Mes mots sont les tiens

Et je n’appartiens qu’à la terre

Mes plus beaux voyages

Sont ceux de mes pensées

Frôlant ton regard égaré

Où je me reconnais

Je me suis perdu à vouloir

Vivre sans toi

Les pieds déracinés

De mes origines incertaines

J’ai réinventé une histoire

Où mon père reste absent

Où ma terre est nourricière

Une histoire où sédimentent

Mes souvenirs en strates

Irrégulières et rassurantes

Une histoire où le silence

Accompagne mes cris d’enfant

D’homme devenu aphone

Je ne suis que les mots de la terre

Imparfaite érosion

D’une articulation naissante

Dans les braises profondes

De vos mains ouvertes

Inutile incantation

Qui me rend humain

Le temps de le dire

Ni plus

ni moins

 

 

                       

09:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Je passe ici invisible,
Ton espace,
Une infime trace
Un bouquet de possible......

belle année,isa

Écrit par : IsaBersée | 01/01/2009

Les commentaires sont fermés.