UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2008

La nuit

36102433.jpg

J’ai oublié les mots griffonés

Que j’avais posé à la marge de ton cœur

Des mots anciens striant le ciel de lèvres bleues

Des mots qui ressemblent à mon rire d'enfant

Quand le soir n’est pas si noir

(tu sais ce noir brillant d'écume)

Et qu’une lueur d’amitié

Brode la nuit de satin et de cuir

Des mots dont la lueur

Ne dissimule pas les larmes opaques

souffrantes

De mes insomnies vivantes

Discrètement présent

A ta mémoire velours

Je suis ton ami

depuis toutes ces nuits

où l’âme du jour

nous réunit

sans même y penser

 

21:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.