UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2006

Petite prose gratuite prétendument sans prétention

 

 

 

J’ai aussi  mis des cailloux plein mes poches.

 

Mis du feu dans mes yeux noirs pour avoir l’air réveillé.

 

Rencontré des tas de gens pour faire croire à ma civilité.

 

Et puis j’ai regardé…les brumes inattendues du soir soulever les massifs.

 

Je me suis longuement interrogé sur qui poussait l’autre, du ciel ou de la terre…

 

Pour conclure à la beauté…

 

Et à l’absence du mensonge.

 

 

19:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Superbe !

Écrit par : ile | 13/10/2006

Les commentaires sont fermés.