UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2006

Insouciance

 

J’écris pour te savoir vivant

 

J’écris une herbe dans le cœur

 

J’écris une pierre dans la poche

 

J’écris un mot échappé de la bouche

 

J’écris dans la frayeur de la rencontre

 

J’écris pour ne plus avoir peur

 

J’écris comme on verse une larme

 

J’écris comme un cri dérisoire

 

J’écris une poignée de mains

 

J’écris pour faire semblant d’exister

 

J’écris pour souligner le temps

 

J’écris pour avaler le sourire des enfants

 

J’écris pour deviner les racines du soleil

 

J’écris pour me libérer de mes peurs ancestrales

 

J’écris pour me deviner dans tes yeux

 

J’écris pour te donner la parole

 

                                            

 

J’écris pour les ricochets de douleur

 

                                         Ricochets de bonheur

 

J’écris pour me sentir humain

 

            Et ne pas rester caché sous les draps mutiques

 

 

19:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Ecrire pour partager...
le regard des enfants
le silence des pierres
la force de l'âme
pour le plaisir des mots
les vents d'ailleurs
pour rire...

Écrit par : jeanne | 16/07/2006

J’écris pour te donner la parole.

J’écris pour les ricochets de douleur

Ricochets de bonheur

J’écris pour me sentir humain

Et ne pas rester caché sous les draps mutiques

Toujours plus haut et beau jlg
La simplicité du drap posé sur une pudeur
Toujours au plus prés de l'émotion.
Suscitent des frissons, des interrogations, des questions posés sur la pointe du stylo
sur le silence
Cet écart entre
Vos mots, les miens, les nôtres, les leurs, ceux qui d'échos en échos se renvoient leurs phrases hanches du silence déployées vers chaque trouvailles du langage.

Écrit par : strand | 24/07/2006

Difficile de dire pourquoi on écrit....
Pour être soi avant toute chose...et confier à la page blanche toutes ses émotions en vagabondage...sans entendre la critique immédiate qui peut-être pourrait venir si on parlait ....
Les mots s'habillent de mystères comme des ombres froufroutant dans le labyrinthe de la vie ...Nous sommes les voyageurs d'images et de lumières cherchant invariablement dans le monde qui nous entoure le sens de notre vie et la beauté des choses. Nous sommes les gardiens de nos "découvertes"...trésors de la vie que l'on voudrait toujours garder....
Ecrire ...oui...toujours...
comme vivre....
et aimer....

Écrit par : JADE | 03/08/2006

Les commentaires sont fermés.