UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2006

FICTION

medium_000_0522.jpg

 

J’ai épousé l’éclipse incisée de ta douleur

Dans un ciel au tourment de voiles déchirés

Gorge mydriatique de mon propre écho aphasique

Lueur circoncise du partage

J’ai deviné les rives écloses de ton sourire

La bienfaisance des ombres accrochées

Au carreau cassé du désir béant de ta jeunesse

Ce lent balancement des mains

Caresses alignées de nos connivences

Et ton regard si fixe   lieu de non rencontre

Séisme éloquent de filiation  parcimonie

J’ai le silence au bout de la langue

A fleur de bouche

Je suis aussi impalpable que la peau glabre de tes déserts

Que mes mots aux ongles incarnés de ta chair

J’ai sculpté dans les stalles l’indicible du bonheur

Les vents brutaux

Interrogent la cicatrice ouverte de ma confiance

Et me font douter

Que la vie ne dissimule pas

Les rondeurs acidulées de tes éclats de rire

La fuite méconnue de nos regards d’enfance

Un cri dans le salpêtre

Tempête de sable de nos émois

J’ai une opacité sur le cœur

Qui ignore la lumière résonnante des amants

Au zénith des retrouvailles divisées sacrifiées

Prononcer ton nom

Insolite dérisoire et simple

Comme on partage

Le pain

Sur la table

Restes de l’amour que l’on donne et que l’on ne reprend pas

Ce jour là,

L’injustice s’est moquée du regard des statues

La vie a fait une pause

 

20:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

prononcer ton nom, oui c'est quelque chose de simple mais beau tout simplement. à bientôt.

Écrit par : if6 | 30/03/2006

Non la vie ne pause pas...
Elle prend un chemin detourné
Nous joue des tours, mais
Elle est là.
Là ...
Et se dire, croire, oser , vouloir le croire
Elle est là...
La vie, dans ses éclats de rire
Dans les liens retrouvés
En ELLe.

Écrit par : Jeanne | 31/03/2006

Un nom sur le bout des lèvres... c'est comme un regard sur le rebord du monde. Ca touche à l'essentiel...
Quelle belle fiction JL!

Écrit par : S. | 31/03/2006

très fluide
très agréable à lire / bravo
marco

Écrit par : frenchpeterpan | 07/04/2006

Les commentaires sont fermés.