UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2011

Ben, dis donc !

P1120411-copie-1.jpg

 

Dans la brume des souvenirs

Mon corps se défroisse

Comme la peau d’un nouveau-né

Qui ne sait pas encore

Qui sait déjà trop

Accumuler les rides de la vie

Comme une rivière s’en saisit

S’étonner encore

De la mémoire qui nous forge

Extraction au forceps

Des poussières de rêve

Le silence ne s’apprend

Que de la parole de l’autre

que d'un rêve écorché

jamais cicatrisé

réverbère de nos nuits sans sommeil

 

Commentaires

J'aime beauoup

Écrit par : lutin | 02/05/2011

Merci Lutin

Écrit par : JLG | 17/07/2011

Les commentaires sont fermés.