UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/05/2010

Abandon

IMG_0025.JPG
(photo JLG)

Des infiltrés

Infiltrés

Dans l’horreur du mensonge

Je ne me reconnais plus

Dans cette humanité

Qui se renie sous prétexte de vérité

De transparence exsangue

Qui ne respecte plus rien

Ne se respecte pas elle-même

 

22h 15 les portes de l’Hôpital psychiatrique s’ouvrent

                     s’entrouvrent sous couvert de compréhension de l’Autre

 

Des soignants non soignant

La relation n’excise pas la conscience

Une souffrance exorbitée

Que les aveugles de l’écoute

Ignorent autant que leur surdité

Entretenue et valorisée

 

Déqualifions déqualifions…

Comme s’il était inné de partager la Folie

De s’y fondre parfois de la combattre aussi

Main à main         regard de l’âme à la clé

Le temps ne se gagne pas en manuels de bonne conduite

 

La folie est notre terreau

L’entendre est notre folie

Notre vrai vérité

Qui se tisse dans la douleur

De convoquer l’autre

A son propre mir-age

Qui reconduit à les sans ciel

 

Humilité du regard

Tolérant à soi même

Les pieds dans le bayou souillé

Tenir tête à l’écervelée rumeur

Des spéculateurs de rêve

Parler

Dire sans complaisance

La honte qui nous envahit

Nous pollue

Dire combien il est difficile d’écouter

Sans s’entendre crier

Dire l’humanité qui nous traverse

Et nous échappe

Incohérence du souvenir

 

 

 

 

                 Il est 19h11 j’ai 3,71 d’INR, c’est trop

                 Pas assez pour faire bouillonner ma tête

et exploser mes vaisseaux

 

 

 

 

 

Assez pour graver mon rêve

 

 

 

Les commentaires sont fermés.