UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2008

Terres Avides

1071364031.2.JPG

 

Je suis de cette violence

Qui redresse les herbes couchées

Le vent est mon allié

Et nous caressons ensemble

Le sourire improbable des pierres

La pluie se confond avec nos larmes

Et pourtant nos blessures

Sont invisibles, ensevelies

Craquelures vivantes des terres arides

La douleur ne nous fait pas peur

La tendresse nous affole

Nous sommes d’un autre monde

D’un autre temps

Où la rime fissure l’ombre de la peau

Je me ride à tenter de me soustraire

A l’insoutenable

Et l’insoutenable est humain

La permanence d’un cœur respectueux

Ne s’apprend pas dans les livres

Ni dans les rêves improvisés

Des croqueurs de biens

Rien ne nous appartient

C’est la seule vérité

Qui mérite de dissoudre  la nuit

Et d’inventer des réveils

Où le sol ne se dérobe pas

A nos regards offerts

Nous sommes intempérants à la vie

Et notre révolte détruira

La médiocrité des bien pensants

Nous ne sommes pas quitte

Avec le pouvoir

Nous le combattons

 

18:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Jean Luc, je ne sais pas pourquoi mais j'aime bcp celui ci
bizzzzzzzzzzzzzzz Chantal je signe bleuzen mes toiles!!

Écrit par : chantal/bleuzen | 29/03/2008

Les commentaires sont fermés.