UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2015

D'une autre époque...

Il y a les mots 

                     accrochés aux pierres

comme les larmes de la parole

un chapelet de souvenirs discrets

qui aident à rester debout, écorché mais debout

J'aimerais tant me reconnaître

                        à ta bouche inquiète et lucide

                        à tes yeux qui ne se perdent ni dans le bleu 

                                                         ni dans le noir

                                                         ni dans l'espoir inventé

Je saurai me taire

pour te dire l'essentiel

                        d'une main tendu, offerte à une époque

qui lapide  les chairs et fait espérer le sommeil

J'ai beau tendre mon regard

mon impuissance à polir le sourire, à respirer l'encre sur le papier déplié de tes yeux,

grave en chaque chose

une empreinte nostalgique

romantique, que personne n'entend

le silence devient insupportable à mon oreille

la parole de l'homme

inaudible à chaque douleur

est un "fait divers" dans un journal invendu

Rêver que le temps s'arrête

pour enfin décider de choisir

Ecrire pour se sentir vivant

Ne pas mourir.

Les commentaires sont fermés.