UA-57948785-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2007

La joie revient

8eb48908a49bebbf97b368f77bcd1453.jpg
On a tous une île
Sous le niveau des flots
De sa vanité
Les contours
D’un geste d’amour
A réaliser
Un sourire à donner
A celui qui ne le demande pas
Un geste simple
A ne pas oublier
Raccommoder
Sa langue béante
Réapprendre le regard
Ne jamais se contenter
De soi
Toujours panser ses blessures
Cicatriser
Les mots qui vous déchirent
Penser l’autre autrement
Rêver de vacances
Dans son jardin intérieur
Se pencher sur la pierre
Et caresser le vent
Comme si l’évidence
Nous appartenait
Osons
Enfin
N’être
Que nous-mêmes

 

 

Commentaires

j'aime bien ce poème
(et les autres aussi)
mais celui là, qui dit des choses simples qui parle de gestes et de regards, de pierres et de vent , être soi -même vraiment c'est à dire dépouillé de tous nos attributs (sociaux culturels)car sur l'île ils ne valent pas grand-chose face au vent.

Écrit par : if 6 | 13/09/2007

Les commentaires sont fermés.